User-Agent: * Disallow: index photo.m.accueille

Marensin    Accueille    ~    Atelier    Photo

 
Accueil Les films Les exemples Les conseils Nos dates Nos Photos
 

Voir le site général de Marensin accueille

Photographe

Accessoires

pied

Batteries

conseils

Cadrage

exemples
règles
photos

Flash

conseils
exemples
film
photos

Focales

Conseils
exemples

Modes exposition

Priorité vitesse, diaphragme

Nettoyage

objectif

Portrait

exemples photos
 

 

 

Le mode priorité ouverture (A)

Le mode priorité ouverture (A ou Av pour les Canon) appelé également priorité diaphragme (les deux termes sont identiques) va vous permettre de choisir l’ouverture manuellement et ainsi de contrôler la profondeur de champs de votre image. En photographie, la vitesse et l’ouverture sont liées, l’appareil va donc régler automatiquement la vitesse selon l’ouverture que vous aurez choisie. L’ouverture contrôle la quantité de lumière qui atteint le capteur, les ouvertures les plus petites sont dont associées à des vitesses lentes (pour que l’image ait le temps de se former sur le capteur) et inversement, les grandes ouvertures sont associées à des vitesses rapides

Plus vous ouvrirez le diaphragme plus le fond sera flou

Le mode priorité vitesse (S)

Le mode priorité vitesse (S ou Tv pour les Canon) vous permet de déterminer la vitesse pendant que l’appareil choisit automatiquement l’ouverture la plus adaptée pour obtenir la meilleure exposition possible.

Ce mode va donc vous permettre d’obtenir l’effet que vous souhaitez sur un sujet en action (sport, animaux, enfants…). En effet, vous allez pouvoir geler l’action avec une vitesse rapide (1/500 sec par exemple) ou bien donner une sensation de vitesse (effet de filé) avec une vitesse lente (1 sec par exemple). Bien sur la profondeur de champ est plus ou moins importante selon la vitesse. Si votre vitesse est élevée, la profondeur de champ sera réduite et inversement.

Plus votre sujet est rapide plus il faudra une vitesse rapide. Plus vous utiliserez un télé puissant plus vous devrez monter en vitesse.

Quelques exemples de réglages de vitesse.

Sport en salle : exige en général au minimum le 1/250ème avec un 200mm.

Jeux de ballons : de bons résultats au 1/500ème de seconde avec un télé.

Ski nautique : 1/1000ème de seconde environ avec un petit télé.

Course de chevaux : 1/1000 de seconde avec un télé-objectif.

Oiseaux en vol : minimum 1/500ème de seconde au 200mm, minimum 1/1000ème de seconde avec un 400mm.

Bourdon en vol avec un objectif macro 100mm : minimum 1/800ème de seconde, par contre les syrphes peuvent être prises au 1/250ème avec mouvements d'ailes floutés donnant du mouvement à l'image.

Sachez aussi que plus le sujet est proche de vous plus vous devrez employer une vitesse rapide.


 

Un accessoire bien utile : le pied

Il est bien des cas où on peut faire de photos sans pied, manque de lumière, groupe ou l'on veut être ...etc

Quand on a un appareil qui pèse 100gr, il est difficile de se faire à l'idée de s'équiper d'un accessoire encombrant et lourd.

Il existe une foule de mini trépieds légers et peu encombrants adaptés à tous les appareils. Le filetage présent sous presque tous les appareils actuels est normalisé, pas de risque d'erreur.

pied gorilla pm trepied 200mm trepied tressé 125mm gorilla gm


 

Valeur de la focale normale d'un objectif

La valeur de la focale normale  est calculée avec la diagonale du support ( qui peut être une pellicule, un capteur, un film).

Un capteur fullframe  ou plein format ( 24 x36, soit l'équivalent d'une pellicule 135 ) a une diagonale d'environ 43mm. On a arrondi le standard pour la focale normale à un 50mm. C'est donc cette valeur qui est retenue pour la construction d'une optique à focale normale. La diagonale d'un capteur au format aps se situe aux alentours de 30mm; donc la focale normale pour les boîtiers utilisant ce type de support sera 28mm ou 30 mm. On utilise pour des raisons pratiques la notion d'"équivalent 24x36 lorsqu'on veut caractériser un objectif d'un appareil photo numérique. Cela parce que la taille des capteurs (donc leurs diagonale) varie d'un apn (appareil photo numérique) à l'autre.

Pour faire un portrait on utilisera une focale égale ou légèrement supérieure au double de la focale normale (100 à 120mm)


 

Comment nettoyer son objectif.

Mieux vaut un objectif sale, qu'un objectif rayé, aussi évitez de nettoyer votre objectif si, votre chiffon à trainé au fond de votre fouretout, et qu'il est plein de sable.

Si vous avez été à la plage ou que vous voyez des grains de poussière ou de sable sur votre objectif, nettoyez le avec un pinceau ou une bombe à air (sans la secouer).

Vous dégraisserez ensuite cet objectif avec un chiffon doux et propre et un peu de buée (votre haleine).

Un objectif ne se nettoie pas à chaque utilisation.


 

La photo au flash.

Voir le film.

La lumière décroit très rapidement avec la distance, ainsi un flash incorporé vous permettra de faire des photos entre 1,20m et 4,50 m.

A condition de ne pas zoomer.

En deçà de 1,20 votre sujet sera trop éclairé ( effet fromage blanc ) au delà de 4,50 ( ou moins si utilisation du zoom ), il sera trop sombre.

loi

Infographie permettant de voir comment la lumiere decroit avec la distance. La loi du carré inversé.
Exemple la lumiere à 3 mètres est 9 fois inférieure à la lumière recu à un mètre.

Les précautions à respecter.

La distance : rester dans les limites de 1,20m à 4,50m ( avec flash incorporé )

Ne pas zoomer.

Eviter les reflets : vitres, glaces, objets refléchissants etc.... voir exemple .

Les principeaux modes de flash.

Le mode auto: comme son nom l'indique le flash est utilisé ou pas en fonction de la luminosité ambiante. ( vous n'en êtes pas maître )

Le mode forcé : le flash est permanent, lumière forte ou pas, le flash est activé. Ce mode permet ( entre autre ) de compenser un contre jour.

Le mode sans flash : flash coupé, pas de flash. Permet de faire des photos en lumière naturelle.

Le mode anti yeux rouges : permet d'éviter dans de nombreux cas le phénomène des "yeux rouges" ( ou vert "vitreux" pour les animeaux ).

Inconvénient : limite la spontanéité du fait du décalage lors de la prise de vue entre le pré-éclair et l'éclair ( 80 centième de seconde )

Quelques astuces pour éviter le phénomène des yeux rouges.

Placez vous près d'une source de lumière. Lorsque vous prenez la photo, vos sujets regarderont vers l'appareil et donc vers la lumière.

Si c'est possible, évitez de prendre des photos dans une vraie pénombre. Si cela est impossible, activez la réduction d'yeux rouges, assurez-vous que tous regardent l'appareil et essayez de vous placer près d'une source de lumière.

Allumez quelques lampes. Plus la pièce est lumineuse, plus les pupilles seront contractées.


Charge et recharge des batteries Lithium ion (Li-ion).

Voir l'article d'origine : http://www.presence-pc.com/tests/Li-ion-batterie-conservation-entretiens-fabrication-22678/5/

Cet article traite des batteries d'ordinateur, mais une batterie Lithium- ion d'ordinateur ou d'appareil photo reste une batterie Lithium-ion (Li-ion).

Extrait de l'article

Nous avons des habitudes qui datent du temps des batteries Ni/Mh. Il est donc important de revenir sur l’utilisation de la batterie du moment où on l’utilise la première fois jusqu’au moment où on la jette.

Attention à la décharge

Il ne faut pas décharger totalement la batterie dès sa réception. Au contraire, il convient de la recharger totalement sans interruption. En fait, il ne faut jamais décharger la batterie entièrement sous peine de perdre 20 % de sa capacité d’un seul coup ! Les systèmes d’exploitation veillent généralement sur ce point et s’éteignent avant que la batterie n’ait plus d’énergie. Cet impératif vient du fait que les accus sont couplés à un circuit électronique complexe qui doit constamment être alimenté. De plus, une décharge totale entraîne une dégradation chimique des éléments au sein de l’accumulateur. À cause de cela, une recharge de la batterie (après une décharge totale) peut être potentiellement dangereuse. C’est pour cela qu’un circuit interne peut empêcher la recharge afin d’éviter tout incident. Cela aura aussi pour conséquence de rendre la batterie inutilisable. Il est déconseillé de décharger plus de 95 % de sa batterie, dans la mesure du possible. De plus petites recharges sont souvent le plus appropriées.

Cycle de charge/décharge

Contrairement à ce que l’opinion publique laisse entendre, le nombre de cycle de recharge n’est pas identique au nombre de fois que l’on recharge la batterie. Confus ? Par exemple, votre batterie descend à 50 % de charge. Vous la rechargez à 100 %, puis recommencez l’opération. Vous venez de rechargez votre batterie deux fois, mais deux recharges de 50 % correspondent à un seul cycle de recharge. Contrairement donc à une idée reçue, il n’est pas nécessaire d’attendre que la batterie soit vide pour recharger. D’ailleurs, comme nous l’avons vu plus haut, c’est même tout le contraire. Enfin, la batterie devrait avoir une température comprise entre 0 et 45°C au moment de la charge. En dessous de cet intervalle, le lithium se plaque contre les électrodes, au-dessus la pression devient trop grande. Dans les deux cas, cela peut potentiellement rendre la batterie instable. Généralement, si la température de charge dépasse vraiment les 45°C, il arrive qu’un circuit coupe la charge, laissant penser que la batterie est pleine alors qu’elle ne l’est pas. On estime que la température optimale est de 20°C. Comme nous le verrons plus tard, la température de fonctionnement (charge ou décharge) est un élément important dans la vie d’une batterie. Il faut donc être particulièrement attentif.


 

 

http://marensin-accueille.asso-web.com/    http://loisirs.vieuxboucau.free.fr     http://photo.m.accueille.free.fr/